http://www.lespetitsdebrouillards.org

Nous, scientifiques de toutes disciplines et acteurs de la société civile favorisant les liens sciences-société, alertons les autorités sur la situation critique dans laquelle nous sommes. Face à l’insuffisance des décisions prises pour répondre aux conséquences des changements globaux, et plus particulièrement du dérèglement climatique, objet de la COP 21 en décembre 2015, il est temps d'agir.

L’urgence absolue de diminution des émissions de gaz à effet de serre et de la lutte contre les impacts s’inscrit dans la nécessité de construire un autre modèle social et économique, et de se donner les moyens de le faire aboutir par des mesures prises à tous les niveaux de décision.

C'est en allant à la rencontre des citoyens, des acteurs des territoires et en confortant l'état des connaissances de chacun, en les expérimentant sur le terrain que nous pourrons espérer non seulement une appropriation plus large des questions mais aussi une capacité des citoyens à réagir et participer pleinement aux transitions écologiques et sociales.

Au-delà des moyens matériels nécessaires, un nouveau mode de production et d'appropriation des connaissances doit être au centre d'un travail collectif pour une lutte efficace contre le dérèglement climatique.

La COP21 doit mobiliser toute notre énergie pour faire avancer significativement ces questions. C'est dans cette perspective offensive que nous vous lançons un appel pour :

  • S'engager au quotidien dans des activités éducatives et pédagogiques : Il est primordial de diffuser auprès du grand public la réalité des enjeux techno-scientifiques auxquels la société est confrontée.
  • Elaborer et promouvoir de nouveaux modes de transmission et d'appropriation des connaissances : Donnons les moyens aux citoyens, quel que soit leur âge, de mieux appréhender les changements globaux et d'être acteurs des mutations en cours et à venir.
  • Construire de nouvelles alliances entre scientifiques et acteurs des territoires : La démarche est déterminante pour élaborer de façon constructive et participative les politiques de lutte et d'adaptation au changement climatique.

C'est autant une question de démocratie que de survie. Et le temps presse !

*Cet appel est lancé à l'initiative de l'Association française des Petits Débrouillards

Pour rejoindre les signataires de l'Appel rendez-vous ici >>

Liste des premiers signataires :

L'intégralité de la liste des signataires est accessible ici >>

  • Jean Jouzel, climatologue, vice-président du groupe scientifique du Groupement intergouvernemental d'experts sur le climat (Giec)
  • Jacques Treiner, physicien théoricien, enseignant à Sciences_Po Paris
  • Cynthia Fleury, Professeur de philosophie politique à l'American University of Paris
  • Franck Lecocq, directeur du CIRED, ingénieur en chef des Ponts, des Eaux et des Forêts
  • Bernard Chevassus-au-Louis, ancien Président du Muséum national d'Histoire naturelle
  • Gilles Boeuf, professeur à l'Université Pierre & Marie Curie
  • Hubert Reeves, astrophysicien, président d'honneur de Humanité et Biodiversité
  • Alain Pavé, académicien, Académie des Technologies
  • Jean-Paul Karsenty, Ancien Secrétaire général du Conseil supérieur de la Recherche et de la Technologie, CNRS
  • Grégoire Wallenborn, chercheur, Université Libre de Bruxelles
  • Rémi Barré, ancien Professeur des Universités au CNAM, chercheur à l'IFRIS
  • Claude Millier, ancien Directeur scientifique d'Agroparistech
  • Denis Salles, directeur de recherche IRSTEA
  • Myriam Cottias, directrice de recherche au CNRS, Présidente du Comité National sur la Mémoire et l’Histoire de l’Esclavage
  • Chantal Gascuel, directrice de recherche et adjointe à la direction scientifique environnement de l’INRA
  • Nadine Roudil, sociologue, professeure associée en SHSA – Ecole nationale supérieure d'Architecture de Lyon
  • François Bertrand, chercheur associé à l'équipe CoST "Construction politique et Sociale des Territoires", Université de Tours
  • Hervé Quénol, directeur de recherche CNRS « Climatologie appliquée aux échelles fines »,_ Université de Haute Bretagne - Rennes 2
  • Françoise Burel, écologue du paysage, directrice de recherche CNRS, UMR_Écobio, Rennes, Médaille d’argent 2009 du CNRS
  • Martin Giurfa, directeur Centre de recherches sur la cognition animale, CNRS, Université Paul Sabatier, Toulouse III
  • Nathalie Frascaria-Lacoste, professeur AgroParisTech, directrice-adjointe UMR 8079 ESE
  • Jean-Dominique LEBRETON, biomathématicien, directeur de recherche au CNRS, CEFE (Centre d'écologie fonctionnelle et évolutive), et membre de l’Académie des Sciences
  • Jean-Luc Peyron, IGPEF, Directeur du GIP. ECOFOR (Paris)
  • Beat Burgenmeier, professeur émérite à l’université de Genève
  • Luc Aquilina, professeur Université Rennes 1 - CNRS, Laboratoire Géosciences
  • Cyrial Emelianoff, professeur d’aménagement et urbanisme, Université du Maine
  • Céline Guivarch, chercheure au CIRED, Ecole des Ponts ParisTech
  • Ghislaine HIERSO, économiste et géographe, Présidente de l'Association française des Petits Débrouillards
  • Patrick Legrand, President d'honneur de FNE, ancien directeur de la. MES de l'INRA